Qui est Arman et que sont les Accumulations d’Arman ?


Arman Fernandez est né à Nice à 17 novembre 1928 et décédé le 22 octobre 2005 à New York. Il est connu comme sculpteur, artiste et plasticien à la fois. Cet artiste franco-américain est célèbre par ses Accumulations d’Arman. Il est l’artiste pionnier en matière d’utilisation des objets manufacturés en tant que matière picturale. Selon lui, ces objets mettent en scène les prolongements multiples du travail à la main qui passent par des étapes de production, de consommation et de destruction.

Les Accumulations d’Arman, allégorie d’une catastrophe industrielle

accumulations-darman.jpg

Les Accumulations d’Arman sont constituées du plexiglas. En 1961, l’artiste rendu public une série basée sur les destructions d’objets. Ces objets sont bien ajustés sur des supports muraux ou sur piédestal. Malheureusement que ces œuvres disparaissaient avec les combustions datant de 1963. Les Accumulations d’Arman incluent aussi les œuvres à l’issue des fragmentations sur panneau qui ont été réalisées en 2000. Elles comportent également des sculptures en bronze tronçonnées et réalisées avec un désordre fouillé. En 2003, l’artiste a fait appel à la peinture de chevalet pour avoir une série d’œuvres baptisée « Serious Paintings ». Les Accumulations d’Arman sont également formées des rouages et pièces métalliques, des automobiles superposées, des drapeaux en marbre, des coupes violoncelles en bronze, des fourchettes géantes et tant d’autres.

Un fonctionnement par addition soustractive

un-fonctionnement-par-addition-soustractive.jpg

Les Accumulations d’Arman sont toutes axées sur l’addiction soustractive, selon Bernard Lamarche-Vadel. Dans sa carrière, il se consacre exclusivement sur cette tendance. Il se base sur des objets de la vie courante pour créer des objets originaux. Pour y parvenir, il adopte des techniques basées sur la découpe et la brûlure pour avoir des séries d’œuvres régulières. Dans la conception des objets constituants les Accumulations d’Arman, l’artiste joue sur la soustraction des objets de leur usage au quotidien.